Accompagnement éditorial pour autrices de romance
Je vous aide à écrire vos plus belles histoires d'amour.
C'est parti !
Fourni par Blogger.

Bad buzz, le race baiting sur une couverture (deuxième partie)

Le retour du covergate. 😶

Il y a deux semaines, je partageais le bad buzz autour de la couverture de la prochaine sortie de Tessa Bailey.
En très bref, sa graphiste considérait qu'une ME avait plagié sa couv (faux) et invitait à boycotter le roman. TB n'a apprécié ni une chose ni l'autre, et a aussitôt embauché une nouvelle graphiste.

Là où ça coince : au moment où la couv précédente (bleue) a fait le buzz, les gens se sont rendu compte que, hey ! Le héros blanc du romanc est devenu asiatique sur la couv. No bueno.

Avance rapide, TB a fait la cover reveal de sa nouvelle couv cette semaine et... oh, mon Zeus. Objectivement, cette couv est adorable ! Je ne suis pas fan de la police, mais l'étreinte, gniiiii. 💓
Cependant... toutefois... le héros a un tatouage maori alors que dans le livre, c'est (de ce que j'ai compris) des têtes de mort.
Oups ? Le héros est passé de blanc à asiatique à Pacifique (anglicisme) et on accuse TB de « race baiting » : elle appâte des lectrices en utilisant des minorités.

Dans mes MP, j'ai reçu pas mal de commentaires qui reviennent au même : les gens pinaillent, quand même.
Oui, mais... non.

Saviez-vous que les grandes ME traditionnelles ont tendance à whitewasher (des Blancs à la place de non-Blancs) leurs couvertures parce que les minorités « ne vendent pas » ? J'ai moi-même deux couvs avec des modèles blancs alors que mes persos sont métis, et ça n'a pas été changé, malgré ma réflexion à ce sujet.
Grâce au l'autopublication et aux petites ME (Bookmark, par exemple), les minorités prennent enfin leur place sur les couvertures. Et les lectrices qui cherchent plus de diversité, de plus en plus nombreuses, se basent sur les couvertures pour leurs achats.
Avoir un Asiatique ou Pacifique sur la couv attire ces lectrices.
Pour ensuite lire des histoires avec 100 % de personnages blancs.

Vous savez mon point de vue à ce sujet : la diversité est *aussi* ne pas avoir des personnages issus d'autres communautés que la nôtre, ce n'est pas une obligation.
Mais... assumez vos choix artistiques !

La version avec les têtes de mort est celle mise en vente.
Ouf.

On va finir par y arriver, mesdames et mesdames. 😅

 

Contact

Caen, France
@editricederomance
@editricederomance

Formulaire de contact

Nom

E-mail

Message

© Jo Ann von Haff 2021