Accompagnement éditorial pour autrices de romance
Je vous aide à écrire vos plus belles histoires d'amour.
C'est parti !
Fourni par Blogger.

Votre lectrice n'est pas idiote

 Nous avons tendance à tout vouloir expliquer, à guider nos #lectrices par la main pour qu'elles comprennent tous les tenants et aboutissants de l'#intrigue.

Cela est surtout très vrai lorsque nous créons un univers de toute pièce ou nous écrivons de la #SFFF. Nous connaissons notre monde et nous avons peur que les lectrices passent à côté du moindre sous-entendu.

STOP !

✅ Essayez d'équilibrer entre la #narration et les #dialogues.
✅ Faites un personnage expliquer à un autre (nouveau-venu, apprenti, etc.), ce qu'il en est.
✅ Dosez l'#infodump.

Si le héros est une créature #fantastique, combien de fois doit-on lire qu'il a une « force extraordinaire » ?
Ne dites pas que votre héros a une force surhumaine, montrez-le.

Quelle information a le plus d'impact ?
➡️« Axel est super fort. » ou ➡️« Axel donna un coup de poing dans le pilier en béton qui se fissura. »
➡️« Axel empoigna le bras de Max. Ce dernier grimaça, la force des créatures magiques n'était pas une légende. » ou ➡️« Axel empoigna le bras de Max qui grimaça de douleur. »

Il n'est pas nécessaire de toujours appuyer sur la même touche, essayez tout de même d'être subtile !
⚠️ Ne transformez pas votre roman en cours de récréation ou vestiaire, où il faut constamment prouver que votre personnage est extrêmement fort. Montrez-le uniquement si c'est nécessaire, si le personnage est en situation de danger.
Cas contraire, vous aurez un texte très scolaire. (« Il est le plusse beau... »)

J'ai lu un roman où, à la fin, on avait dans le même paragraphe, « à cause de sa force de [créature] » et « s'il était un être humain normal, il n'aurait pas guéri aussi vite, mais étant [créature], il... ».
À vingt pages de la fin alors qu'à ce stade, nous sommes plus que convaincues qu'il est fort et qu'il n'a pas de bleus après une bagarre.

✅ Travaillez les réactions de ses interlocuteurs.

« Max nota des bleus, là où Axel l'avait empoigné. »
« Max en était sûr : Axel ne pouvait pas être humain. Ou alors il était bourré de stéroïdes. »

En résumé : montrez au lieu de faire de l'explication de texte, dans les actions, les réactions, les comportements.
Et soyez subtiles ! 💛

Contact

Luanda • Lisbonne • Paris
@accompagnementeditorial
@accompagnementeditorial
Du mardi au samedi (de 15 h à 22 h)

Formulaire de contact

Nom

E-mail

Message

© Jo Ann von Haff 2021