Jo Ann von Haff

Romancière polyvalente. Éditrice zen. Pom-pom girl.

À propos

Bienvenue dans mon bureau

Je suisJo Ann von Haff

Romancière nomade et multiculturelle, j'écris des histoires d'aujourd'hui avec des héros de tous les jours et de tous les horizons, des personnages qu'on peut croiser dans la rue. Mes romans reflètent le monde tel que je le vois : moderne, global et sans frontières, où chacun a sa place. J'aime voyager, par avion ou par les mots, apprendre de nouvelles cultures et de nouvelles langues.

Ancienne correctrice avec sept ans d'expérience, je me dédie dorénavant à l'édition. Je vous accompagne dans la correction et réécriture de votre roman, et vous rebooste quand vous êtes au plus bas. Ma mission ? Décompliquer, décomplexer et déstresser !

Pour un texte court ou pour un suivi sur le long-terme, contactez-moi en m'envoyant un e-mail au joann@accompagnementeditorial.com ou en vous servant du formulaire en bas de page.

Édition

Accompagnement

Conseil

Motivatrice

Mes prestations

Édition

Compte-rendu détaillé et plan d'action

Accompagnement

Rendez-vous hebdomadaires et soutien

Conseil

Brainstorming et débriefing

Motivation

Cures de zen et de motivation

Write-ins

Séances d'écriture en ligne

Global

Bureau nomade

Mes qualités

Bienveillance

Convivialité

Écoute

Engagement

1.

Je vous accompagne pendant votre projet.

2.

Je soutiens vos idées (même farfelues).

3.

Je vous encourage avec des petits cœurs dans la marge.

4.

Je vous motive et vous aide à vous débloquer.

5.

Je vous aide à donner le meilleur de vous-même (et de vos héros).

Ressources

🐝 Quand je me suis lancée dans l'auto-édition, je savais qu'il me manquerait un élément essentiel : le regard extérieur


Quand je me suis lancée dans l'auto-édition, je savais qu'il me manquerait un élément essentiel en comparaison avec l'édition traditionnelle : le regard extérieur et professionnel de l'éditeur sur mon texte. J'ai eu l'habitude de travailler de cette façon pendant quinze ans, et je sais à quel point cette étape est essentielle pour améliorer une histoire et la pousser plus loin encore.
Et j'ai croisé le chemin de Jo Ann : elle possède le savoir-faire (ben oui, elle est auteur, elle sait), l'expérience, le recul, l'intelligence de l'histoire, mais surtout la bienveillance et l'enthousiasme.
Elle dissèque, découpe, pointe ce qui ne va pas sans état d'âme, mais toujours en proposant des pistes (et tous ceux qui ont déjà expérimenté le « ce chapitre est mal bâti. Débrouillez-vous » d'un éditeur savent à quel point les conseils précis d'amélioration sont essentiels) et surtout en expliquant les raisons qui font que telle partie est bancale (et en ajoutant des petits cœurs : moi, j'aime les petits cœurs^^).
Bref, je l'ai adoptée parce que bosser avec elle est efficace, rassurant mais aussi agréable (et pourtant, pour rendre les corrections sympas, il faut se lever tôt...).
Merci, Jo Ann !
Anna Briac

Tellement merci, Anna. ♥


Avez-vous besoin d'une éditrice ?


Le consentement n'est pas un concept abstrait.




⛔️ Non, c'est non. Le consentement n'est pas un concept abstrait. ⛔️

Reprenons le mâle alpha dans toute sa splendeur. 😅
C'est lui, le plus beau, le plus fort, le plus sexy, le plus galant, le plus loyal, le plus fidèle.

Parce qu'il est le plus-plus-plus, le mâle alpha *sait* que l'héroïne le désire plus que tout autre homme (et ne désirera pas un autre de *toute* sa vie).

Et parce qu'il le sait (et l'héroïne ne le détrompe pas), il frôle ce concept pourtant pas si abstrait qu'est le consentement.


❌ L'héroïne dit « non ».
« Mais elle a pensé “oui”. »
L'alpha ne lit pas ses pensées. Peu importe si son corps est consentant (l'éternelle culotte ruinée), elle a dit « non » à voix haute. C'est celui-là qui compte.


❌ L'alpha a embêté / irrité / frustré l'héroïne qui a toutes les raisons de l'envoyer bouler, mais l'alpha parvient à se faire pardonner en se forçant.
« Ah, mais il ne force pas. »
À partir du moment où l'héroïne dit « non, je n'ai pas envie », c'est NON.
La cajoler quand elle dit non, c'est forcer (même si on n'y pense pas).


❌ L'héroïne est saoule.
(On a besoin d'un dessin ?)


Et parfois, on a le un-poids-deux-mesures lorsque l'alpha devient furieux quand un autre homme (un rival, un antagoniste) fait exactement ce qu'il a déjà fait. 😆
(On rit pour ne pas pleurer.)


❌ Avez-vous pensé à ce que veut réellement dire, quand on (général) trouve sexy quand le héros cajole l'héroïne jusqu'à obtenir ce qu'il veut ?
Cela veut dire que la voix de l'héroïne ne compte pas.
Pire : cela veut dire qu'elle n'a pas de voix.
La romance est un genre destiné à un public féminin, écrit par sa majorité par des femmes, et dans une histoire qui nous est destinée, nous n'avons toujours pas de voix, notre opinion ne compte pas, nos désirs sont optionnels, notre corps à disposition.
Nous sommes l'objet du désir de l'héros, nous sommes sa rédemption et sa récompense.
Nous méritons tellement mieux que ça... 💛

Le machisme conservateur des alphas gagnerait à être nuancé...

 
⛔️ Le machisme conservateur des alphas gagnerait à être nuancé... ⛔️


Nous avons beau aimer certains tropes, certains comportements frôlent quand même la limite, surtout chez le mâle alpha qui est le paragon de la virilité :
✅ beau-fort-sexy-loyal-fidèle,
✅ prince charmant qui traite sa moitié comme une poupée en porcelaine,
et qui est le plus souvent conservateur (chez les Américaines, les alphas sont à 80 % des Républicains pendant que les héroïnes sont à 90 % des Démocrates) :
✅ il est galant (c'est toujours chouette, la galanterie, mais chez les alphas, c'est un autre niveau),
❌ le pourvoyeur (sa femme peut gagner de l'argent, mais qu'elle se le garde pour faire du shopping, l'alpha s'occupe des prêts et des impôts et des courses et des factures en général),
✅ s'occupe de la sécurité de la famille (il sait tout sur les armes et les alarmes et est ceinture noire d'au moins trois arts martiaux),
❌ ne supporte pas que son héroïne sorte avec un décolleté ou montre ses jambes parce ça lui appartient à lui seul,
❌ supporte encore moins le fait qu'elle ait des amis hommes, à moins qu'ils soient gays (parce que l'alpha est conservateur, mais gay friendly).


Pour une héroïne qui est une femme indépendante (ou en voie de l'être), ça peut être un peu compliqué, un homme aussi prévenant, eh ?
Bien sûr, la plupart du temps, c'est exactement ce que recherche l'héroïne (alors que pendant tout le roman, elle cherchait l'indépendance), c'est extrêmement sexy d'après elle et ses amies, et c'est totalement le prince charmant.

❌ Personnellement, je trouve ce prince charmant pas mal machiste, pas mal paternaliste, pas mal possessif, pas mal contrôleur, pas mal beaucoup de comportements qui ne sont pas sexy du tout.
C'est un goût personnel, et c'est une suggestion plutôt qu'une loi, mais... et si nos alphas traitaient leurs love interests un peu plus comme des partenaires et moins comme des enfants ?
Et si nos héroïnes avaient tout simplement le droit d'être qui elles sont sans être contrôlée par un homme dominateur ?
Et si nos héroïnes avaient le même droit que nous ? 💛

[Workshop] Six mois pour auto-publier un roman sans le bâcler



Est-ce possible ?

OUI !

🔸 🔸 🔸

Si vous comptez publier deux ou plus romans par an, nous vous détaillons votre planning en cinq étapes qui vous permettront de gérer votre publication sans stress et surtout, bien entourée.
☑️ Quand envoyer son texte à son éditrice ?
☑️ Et à sa correctrice ?
☑️ Quelle est la différence ?
☑️ Peuvent-elles être la même personne ?
☑️ Quand s’occuper de la couverture ?
☑️ Comment planifier sa promotion ?
☑️ À partir de quand décider de la date de sortie ?
☑️ Comment travailler sur plusieurs romans en même temps ?

Tout ça en six mois ?
Écriture comprise ?
OUI !

En une heure, nous allons vous montrer comment :
☑️ fixer des deadlines pour vous aider à avancer (les deadlines sont vos amies, pas l’inverse !) ;
☑️ travailler avec vos partenaires pour que les parutions ne cessent pas et pour que vos lectrices aient quelque chose à se mettre bientôt sous la dent ;
☑️ jongler les différentes étapes sans stress.

.

💛 Quand ?
Le 21 janvier 2021 à 21 heures
Venez avec votre boisson chaude, du papier et un stylo.
Vous pouvez nous poser vos questions dès à présent ou attendre le live.

💛 Combien ?
17,50 €.

💛 Où ?
En direct ! 
Réservez votre place : https://joann.news/6mois

🔸 🔸 🔸

💛 Je suis éditrice de livres romantiques



💛 Je suis éditrice de livres romantiques.

🐝 En décembre 2019, quand j'ai voulu reprendre mes services après deux ans de pause, j'ai décidé de travailler avec quatre genres : la romance, la women's fiction, la fantasy et l'urban fantasy. Ce sont les quatre genres que je lis et, surtout, les quatre genres que j'écris.
Ils ont tous un point commun, surtout en ce qui me concerne : j'écris exclusivement des histoires d'amour.
Qu'elles se termine bien ou en mal, c'est un problème entre mon karma et moi. 😆

🐝 Exactement un an plus tard, je décide de mettre en avant ce que j'aime vraiment.
Les histoires d'amour.
(Même si elles se terminent mal.)
Les livres romantiques.
(Même si elles nous broient le cœur.)
Les romances avortées.
(Même si je demande à être spoilée.)

Bref, je suis éditrice d'histoires d'amour.
Et j'aime bien. 💛


Avez-vous ces soucis avec vos romans ?

💛 Que 2021 soit l'année de vos plus beaux succès 💛


 
💛 Bonne année !
Que 2021 soit meilleur que 2020, et que ce soit l'année de vos plus beaux succès. 💛


J'ai trois grands objectifs.
1) Devenir l'éditrice préférée des romancières indépendantes.
(Si peu ! 😁)
2) Décompliquer, décomplexer, déstresser.
(Encore et toujours, c'est ma devise. 🐝)
3) Lancer mon accompagnement IKIGAI.
(Avec tout ce que j'aime dedans. 💛)


Et vous, c'est quoi vos trois grands objectifs de l'année ? 😊



Avez-vous ces soucis avec vos romans ?

Témoignages

Travaillez avec moi

Contact

NIF 2402342439
@joannvonhaff
Luanda / Paris